mardi 5 avril 2011

La bagnole préférée des esquimaux !

Tiens, pour détendre l’atmosphère, j’vais vous raconter une histoire de caisse à savon… Vous avez tous eu une mobylette ? Vous savez, la meule qui lorsqu'on accélère : il ne se passe pas grand chose... Ben la 740 GL, c'est comme une meule : ça se pilote au régime mais le problème, c'est que ça ne prend pas de tours !Volvo 740 : la dernière des imputrescibles !



Lorsque je récupère la mienne, achetée à l'un de mes frangins, elle accuse 200 000 km au compteur.
Elle est néanmoins proprette sauf le ciel de toit qui a disparu avec pour effet une pluie de sciure de mousse à l'intérieur lorsqu’on martèle le toit !
Les garnitures de portières avant ont également une fâcheuse tendance à décoller avec les vitres lorsqu'on remonte les carreaux !

Bon à part ça, les deux sièges avant sont chauffants (c'est une voiture conçu par et pour des esquimaux) possède une boite 4 avec bouton d'overdrive sur la 4ème... Ça c'est la classe ! Elle dispose enfin d'un toit ouvrant (à maniguoince) ainsi que d'une attache remorque.
Sous le capot interminable trône un 6 cylindres diesel en ligne longitudinal de 2,4L qui avoue une centaine de chevaux (pardon, de caribous).
Petit détail qui à son importance (vous verrez pourquoi par la suite) : Les pare-chocs avant et arrière sont montés sur vérins capable d’absorber le choc d’un mur à 60 km/h !
Enfin, c’est ce que disait la pub de l’époque… J’ai failli essayer mais bon : je ne suis pas suicidaire !

Une authentique PanzerWagen !


Alors c’est paradoxal mais plus la caisse est grosse, plus le rayon de braquage est faible. J’ai emmené cette Volvo dans des rues sinueuses au mm où vous n’auriez pas osé y mettre un bout de Super 5 ! La direction est assistée bien sûr mais aussi hyper précise… En plus, comme c’est tout carré de partout, on voit bien les extrémités.
Au début, tout se passe bien. Il faut juste quelques centaines de bornes pour s’habituer au pilotage de ce PanzerWagen car c’est vrai que c’est un char d’assaut ! Je l’agrémente rapidement d’une paire de barres de toit car, parallèlement, je refais ma baraque et j’ai besoin de transporter quelques matériaux…
Elle accepte sans broncher 200 kg de ciment dans son vaste coffre !
Une autre fois, on a chargé 10 plaques BAT13 sur la galerie sur 20 bornes de routes merdiques : même pas peur !

Vacances ou boulot : c’est la Volvo qu’il vous faut !
 

Départ en vacances : opération Ile de France – Saint-Hilaire de Riez avec mon vieux pote Double-Ro au road book et mon jeune fils Théo-Enguerran à l’arrière, chargé de faire des grimaces à tous les uniformes que l’on croise… Tout ça accompagné d’une dose de « Casimir-Sex Pistols » hurlé par l’autoradio mp3 que j’ai acheté pour la circonstance… Ambiance…
Dépassé Nantes, en plein marais breton à quelques encablures de notre destination, ça se met soudain à renifler le gasoil dans l’habitacle, le tout accompagné d’un « manque de pêche » à l’accélération. Je m’arrête à la première station, soulève le capot et…
Ohhh le zoli toyo haute pression cassé net au ras de l’injecteur du 2ème cylindre ! Et que ça pisse de partout là dedans ! Coup de bol : j’ai le même dans le coffre. En effet, ce bout de tube avait déjà été changé et j’avais en réserve l’ancien… Troué !
Je rafistole tant bien que mal le tuyaux percé avec du scotch haute température : la réparation a tenue 2 ans ! On rentre de vacances de jour avec un alternateur en rade… A part cela, pas de problèmes particuliers.


A l’époque, je m’occupais de deux magazines de bagnoles aujourd’hui disparus : Hot Tuning et DVD Tuning.
Il faut savoir que la peinture de ma 740 était plus que passée… Vous auriez vu la gueule des mecs dans les meetings lorsqu’on se pointait pour filmer ! Le même effet qu’un bout de charbon au milieu d’une rivière de diamants ! Nous on était hilares, les mecs aussi lorsqu’ils savaient qui on était : des mercenaires de l’information !
Avec un pote on a alors très sérieusement envisagé de faire un « Rat’s » avec cette caisse :
- peinture carrosserie noire mate avec patine « rouille » et logos « tête de mort » déclinés un peu partout…
- Intérieur moumoute rose acrylique style ménagère kitsch à bigoudis,
- tourelle avec mitrailleuse factice (quoique),
- Sono Focal complète haut de gamme (à l’époque je connaissais bien les tauliers).
Le but du jeu, c’était de faire un « anti-show car » décalé afin de créer un buzz dans le petit monde du tuning… Un projet que je n’ai malheureusement pas eu le temps de mettre en œuvre…

Fin tragique pour une auto rustique !


De temps à autres, il fallait bien que je monte à la capitale pour rejoindre ma rédaction et leur faire croire que je bossais : faut justifier son salaire non ? Et c’est là que les Panzer-pare-chocs sur vérins m’ont été le plus utile ! Un jour, je me gare nickel du côté de Nation dans une ruelle. Lorsque je reviens, une poignée de bagnoles est venue se coller à mon véhicule « de prestige » et je ne pouvais plus sortir : grave erreur…
Coup de première en douceur et j’ai embouti et poussé 3 bagnoles sur plus de 4 mètres. La dernière s’est retrouvée au milieu d’un mini carrefour.
Moi : mine de rien (mine de crayon) je me casse peinard avec l’air de l’honnête citoyen à qui on donnerai le bon Dieu sans confessions… Vous auriez vu le bordel ! J’en rigole encore…

Bon des anecdotes j’en ai d’autres mais je ne vais pas écrire un roman car on en est déjà à 5318 caractères, espaces compris… Alors je conclue.
J’habitait à l’époque dans une impasse où le stationnement était gratuit mais il fallait de temps à autre bouger sa caisse sinon prune, pis enlèvement, pis fourrière, pis destruction…
Et c’est ce qui est arrivé. J’avais une voisine folledingue qui ne supportait pas ma caisse pasque « elle puait le mazout » disait-elle. C’était une espèce d’abrutie de végétarienne à qui j’avais dit un jour de bonne relation de voisinage : « Et quant tu suces ton mec, ça a un goût de poireau ? » Comme elle avait pas de mec, elle a pas du apprécier…
Elle a profité (la S…) d’une absence de ma part de plusieurs semaines, pour faire déraper ma somptueuse limousine à la fourrière… Lorsque je suis rentré : trop tard. La caisse avait fini en compression mais pas de César… Snif. Bien entendu j’ai vengé l’honneur de ma Volvux mais ça, je n’ai pas le droit de vous le raconter.

Le Renifleur



La vidéo tournée chez les esquimaux !


Pour en savoir plus :


PS : n’ayant aucune photo de la bête originale, j’ai odieusement piqué sur la toile des images « non-contractuelles » comme on dit dans les pubs immobilières qui vendent des baraques en carton pâte ! Si vous reconnaissez votre panzer ici et que ça vous embête de la reluquer : dites le moi gentiment...

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire