Une erreur est survenue dans ce gadget

mercredi 26 octobre 2011

Ouacances d'automne...

C'est les ouacances de la Toussaint : l'occasion de parler d’un certain Eduard Khil qui trololotte le net ! Plus fort que Joe Dassin, plus brave que Mort Shuman : Monsieur Trololo himself ! Pour accompagner ce sémillant soviétique, le trio Dupain chante en occitan la complainte des ouvriers le soir dans les usines…


Hé ho du Trololo !
Dans les années 1970, le chanteur russe Eduard Khil se fait sucrer par la  censure des paroles « supposément trop américaines » d’une de ses chansonnettes lors de l’enregistrement. Pris de court, il réalise alors une nouvelle version en ne chantant que des « trololo »…






40 ans plus tard, il est devenu « Monsieur Trololo » ! Le clip de sa chanson dépasse les 9,5 millions de vues sur le Net « les gens s'amusent a jouer avec les paroles » se réjouit l’auteur, toujours vaillant à 74 balais : « J’invite les internautes de la terre à écrire les paroles de cette chanson ».
Loin de trouver que les gens le parodient, il trouve que ceci est plus une vague de bonheur et d'amour.



Pour aller + loin :
un article sur Rue89
en anglais :
sur wiki :
des dizaines de détournements :




Du pain feignants !













« On cherchait un nom qui ne fasse pas prétentieux, alors on s'appelle Dupain... ». Trio marseillais, les Dupain font de la musique de transe ancrée dans l'urbain : « une énergie très rock, proche de celle du Velvet Underground. Emmenées par une vielle à roue lancinante et hallucinée, des percussions implaccables forment un tourbillon compact autour d'une voix que l'on pourrait rattacher à la tradition flamenca. »  





ils décrivent les dos tordus par le travail, la fatigue qui rend exsangues et les machines qui laminent les hommes. Des hommes qui tentent de rester debout face à l'acier, à l'injustice et au capitalisme. Un combat d'une vigueur si brûlante et si actuelle…
Composée de Samuel Karpienia (chant, tambourin), Sam de Agostini (percussions) et de Pierre Laurent Bertolino (vielle à roue, séquenceur),













Fenhant - extrait de l'album "L'usina" (Dupain / 2000)

Un article de Mondomix :

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire