Une erreur est survenue dans ce gadget

lundi 10 octobre 2011

Bouzin d'octobre...

Alors comme j'ai pas mal de reniflettes à vous communiquer et que je ne désire pas enrhumer vos neurones,  j'ai décidé de scinder tout le toutim en plusieurs envois que vous recevrez tous les 2-3-4 jours au gré des "forces vives" de la météo ! Ce coup ci, on va causer de la nouvelle mouture de Fesse de Bouc en évoquant quelques propos d'Axel Türk,  l'ancien Président (pas très) Vénéré de la CNIL  
qui s'inquiète des politiques auxquelles il a souscrit avec un certain zèle ; on va causer aussi des "Ig Nobel", une joyeuse remise de prix scientifiques bien plus conséquente que la cérémonie guindée du marchand d'armes d'Oslo ; on va causer également de l'ambiance morose lycéenne qui a soudain viré à l'émeute suite à la diffusion d'un SMS pas si mal placé que cela et dont l'origine est d'autant mystérieuse qu'elle est électorale ;  on va causer bien entendu du fonctionnaire sicilien qui se fait casquer les heures supplémentaires dues au déblayage de la neige à Palerme au mois d'août (si, si : vous verrez !) mais aussi de l'Etat qui ne reverse pas son obole aux départements,  en particulier à l'Essonne, pour financer les nouvelles charges imposées à ces derniers par la sacro-sainte Décentralisation ; on va causer enfin de la magnifique opération de chasse aux faciès à La Villette réalisée à la fin du mois dernier et dont très peu de médias ont parlé malgré une dépêche AFPiste... Sans oublier de conclure par une rubrique "on s'en fout" consacrée à Manuel Valls car c'est vrai qu'ont s'en fout... Voilà : bonne lecture et bon visionnage à tous et à toutes ;-)
Facebook is watching you !














Celles et ceusses qui fréquentent le réseau social préféré des flics de la DCRI et d’autres services régaliens ont certainement remarqués la nouvelle mouture du bouzin à cons de Zuckerberg. Nouvelle page d’accueil, une pléthore de notifications pour tout connaître sur « les amis de mes amis de mes amis… » : tout ce qu’il faut donc pour faire sauter les derniers verrous concernant la publication de vos données privées…

Alors l’aut’ jour, je somnolais devant mon étrange lucarne et mon attention a été captée par un type invité par Yves Calvi dans l’émission C dans l’air. Ce type, c’est   Alex Türk, l’ancien Président de la CNIL et politicard « divers droite », qui explique ses appréhensions concernant le rétrécissement inéluctable du champs de nos libertés… Qu’elles soient individuelles ou collectives ! Alors j’ai enregistré l’émission et je n’ai conservé que les propos de cet oligarque qui comme son nom ne l’indique pas, est originaire de Roubaix.
Je vous laisse donc visionner les deux petites vidéos suivantes et on en reparle après…

Première partie


Seconde partie


Bon : vous avez vu et entendu les propos de ce sénateur, également Président du G29 de l'Union européenne et de l'autorité d’EURODAC.
Alors, on peut faire confiance à l’expertise de cet homme et son discours est empreint de pragmatisme…
Cependant, ne vous leurrez pas car il omet de préciser qu’il a participé activement à la mise en place ce qu’il constate ! Autrement dit, voici l’exemple parfait du politique qui applique avec zèle ce qu’il dénonce !
Ce comportement lui a d’ailleurs valu d’être nominé aux Big Brother Awards à plusieurs reprises, « récompenses ironiques décernées aux personnalités ou entreprises remarquées pour leur mépris des libertés individuelles ou leur promotion du contrôle des citoyens », explique la page wiki consacrée au personnage… Notamment en 2003, 2004 et 2005 "pour l'ensemble de son œuvre", ainsi qu'en 2010 pour son usage de la novlang. Il a finalement été désigné gagnant Orwell en 2010 avec la "mention spéciale du jury", "Pour tromperie et dissimulation, [et pour avoir endossé] les habits du défenseur tout terrain de la vie privée et des libertés alors qu’il en est parfois le fossoyeur et souvent le facilitateur." ! Vous noterez que l’oligarque n’a pas manqué de dire du mal de Wiki, sans doute parce qu’il ne contrôle pas les éléments « dérangeants »de sa biographie en ligne…

















Pour conclure, revenons à Fesse-de-Bouc avec un petit tutoriel qui circule sur la Toile, histoire d’Enzucker le trop célèbre piège à cons social. « Il explique comment chacun peut exiger ses données personnelles conservées par Facebook. Selon la loi, les équipes de Mark Zuckerberg sont dans l'obligation de vous fournir un dossier ou CD regroupant toutes les données accumulées depuis votre inscription sur le site. Une belle façon de les embêter quand on sait que ces données représentent en général des dizaines voire des centaines de pages. Le délai pour récupérer ses données est normalement de 40 jours mais celui-ci tend à s'allonger ces temps-ci, devant l'engouement de cette manoeuvre. », expliquent les spécialistes du Net. Moi, je m’en fout car je ne suis plus sur ce bouzin depuis des mois mais je me demande si je ne vais tout de même pas demander une copie de ce qui reste de mon moi virtuel à moi dans le courant du mois…

La page Wiki d’Alex Türk :

EURODAC : le fichier flicage des demandeurs d’asiles :

La page des Big Brother Awards :

Le tutoriel pour emmerder Fesse-de-Bouc :


Les Nobel, on s’en tape :
Vive les IgNobel !
















Je ne sais pas si cela vous fait marrer mais moi j’ai toujours rigolé à l’annonce par les médias des remises des fameux Prix Nobel, notamment celui de la Paix lorsque l’on sait que l’inventeur du TNT, ce brave Alfred, a rapidos orienté ses activités dans l’armement… Devenu une multinationale tentaculaire et complexe, il subsiste de nos jours une division « Nobel sport » qui se contente d’équiper les « forces de l’ordre » avec des matos anti-émeutes, notamment des flingues à pompes et des grenades… Tu parles d’un sport : tirer sur des manifestants… Mais bon, dans cette activité obscure de marchands de canons, difficile de savoir réellement qui fabrique quoi. Pour celles et ceusses que ça intéresse, vous trouverez à la fin de cet article un lien vers un classement des 100 premières industries d’armement qui pesaient tout de même 400 milliards de $ en 2009…

Sinon, connaissez-vous les IgNobel ? Non ? Bah c’est dommage pasque c’est pareil que les Nobel mais en plus drôle ! Créé à l’initiative de Marc Abrahams en 1991, l’Ig Nobel est un prix parodique décerné par le magazine « Annals of Improbable Research » à des personnes dont les « découvertes » ou les « accomplissements » sont inutiles, ridicules voire nuisibles : cool non ? Au delà de l’humour potache, ces distinctions cherchent également à susciter la réflexion…
La 21e cérémonie s'est donc tenue le 29 septembre 2011 au Harvard's Sanders Theatre au pays de l’Oncle Sam. Voici la liste des récipiendaires :

Physiologie : à Anna Wilkinson, Natalie Sebanz, Isabella Mandl et Ludwig Huber pour leur étude montrant qu'on n'a pas de preuve que le bâillement soit contagieux chez les tortues charbonnières à pattes rouges.

Chimie : à Makoto Imai, Naoki Urushihata, Hideki Tanemura, Yukinobu Tajima, Hideaki Goto, Koichiro Mizoguchi et Junichi Murakami, pour avoir déterminé la densité idéale de wasabi pour être réveillé en cas d'incendie ou de toute autre urgence, dans l'optique de réaliser un système d'alarme à base de wasabi diffusé dans l'atmosphère.

Médecine : à Mirjam Tuk, Debra Trampe et Luk Warlop, ainsi qu'à Matthew Lewis, Peter Snyder et Robert Feldman, Robert Pietrzak, David Darby et Paul Maruff pour avoir démontré que l'on peut prendre, dans certains cas, de meilleures décisions lorsqu'on a un besoin urgent d'uriner, et de mauvaises décisions dans d'autres cas.

Psychologie : à Karl Halvor Teigen de l'Université d'Oslo, pour avoir tenté de comprendre pourquoi nous soupirons dans la vie de tous les jours.

Littérature : à John Perry de l'Université de Stanford, pour sa théorie de la procrastination structurée qui affirme que pour réussir sa vie, il faut se concentrer sur quelque chose d'important, mais avant tout afin d'éviter de réaliser quelque chose d'encore plus important.

Biologie : à Darryl Gwynne et David Rentz pour avoir découvert qu'une espèce de scarabée tentait de s'accoupler avec un certain type de cannette de bière australienne.

Physique : à Philippe Perrin, Cyril Perrot, Dominique Deviterne, Bruno Ragaru et Herman Kingma, pour avoir déterminé pourquoi les lanceurs de disque sont atteints de vertige, mais pas les lanceurs de marteau.

Mathématiques : à Dorothy Martin, Pat Robertson, Elizabeth Clare, Lee Jang Rim, Credonia Mwerinde et Harold Camping, pour avoir prophétisé la fin du monde, respectivement en 1954, 1982, 1990, 1992, 1999, 1994 - le dernier ayant rectifié sa prédiction pour le 21 octobre 2011). Tous sont récompensés pour nous avoir enseigné la prudence dans le domaine des affirmations basées sur des calculs mathématiques.

Paix : à Arturas Zuokas, le maire de Vilnius, pour avoir démontré que le problème du stationnement illégal pouvait être résolu en écrasant les véhicules mal garés avec un char d'assaut.

Sécurité publique : à John Senders de l'Université de Toronto, pour avoir conduit une recherche sur l’attention requise pour conduire un véhicule, qui impliquait une série de tests dans lesquels un dispositif masquait régulièrement la vue du conducteur roulant sur une autoroute.


Le site IGNobel (en langue de chèque-spire) :

La page wiki avec tous les résultats depuis 1991 (en langue de Molle-lierre) :

Le site de « Nobel sport », fournisseur des CRS et des gardes mobiles « sportifs » :

Le classement des 100 premières entreprises d’armements :


Vive tension dans les lycées















On dénote ces derniers temps une certaine tension palpable dans les lycées… Déjà que les mômes (et leurs parents) sont plus qu’inquiets sur leurs avenirs professionnels (excepté bien entendu celles et ceusses qui s’orientent vers une carrière militaire ou de surveillants pénitentiaires) alors il a suffit d’un petit SMS de rien du tout pour déclancher une série d’émeutes lycéennes un peu partout dans l’hexagone…

La « petite révolte » est donc partie du Nord et s’est propagée en quelques jours comme la vérole sur le bas clergé au reste du territoire. En cause : l’annonce que Sarkozy sucrerait 1 mois de vacances complet à nos chères têtes blondes… Que nenni ! Luc Châtel (qui n’a rien à voir avec Philippe le chanteur) devait annoncer à l'automne, après concertations, « des décisions pouvant entrer en vigueur à partir de la rentrée 2013, soit pour l'été 2014. Il n'a cependant jamais été question de supprimer un mois de vacances d'été, mais deux semaines » explique l’AFP !?

C’est bien connu : tous des feignasses ces lycéens ! Surtout en Terminale ou la moyenne hebdomadaire dépasse (Claude) Allègre-ment les 40 heures…
Avec deux semaines de congés en moins et des programmes surchargés, Châtel a donc trouvé un moyen pour écrémer tous ces branleurs en bachotage, afin de réduire le nombre de chômeurs surdiplômés et de là le nombre d’indignés instruits sur les parvis de nos grandes villes… Ce n’est pas le tout d’habiter un Pays de cons, encore faut-il encourager les jeunes générations !


Les fonctionnaires :
C’est tous feignants et compagnies !














Non, je plaisante : il y en a qui bossent et j’en connais… Mais là je suis tombé sur une « perle » en lisant « les insolites » de l’AFP qui elle-même reprend un papelard paru dans le quotidien très italien « La Repubblica ».

Un employé sicilien de Palerme a réclamé et obtenu, le paiement d'heures supplémentaires pour avoir déblayé la neige inexistante de mars à août dernier, sous des températures torrides !
« Il y aura bien une raison pour laquelle la Sicile dépense huit fois plus que la Lombardie », la région la plus développée de l'Italie située au Nord du pays, « pour les salaires de ses 17.000 employés », moque le quotidien italien, ajoutant qu'en Sicile « il y a beaucoup à faire ».
« Par exemple déblayer la neige en juillet », poursuit le quotidien.
Salvatore Di Grazia, employé de la Protection civile provinciale de Palerme, a en effet réclamé 17 heures supplémentaires en avril pour le déblaiement de la neige, (alors que la température minimum enregistrée ce mois-là était de 10°C), 50 heures en mai, 38 heures en juin, 44 heures en juillet et 200 heures en août alors que la température dépassait les 30°C à l'ombre, précise le journal.
Sur ce total d'environ 350 heures supplémentaires, « l'employé a quand même obtenu la reconnaissance de 45 heures », selon le journal : trop fort !


Opération épuisette
à La Villette !


















Le 29 septembre dernier, la police parisienne a placée en « garde pour infraction à la législation sur le séjour en France » 43 personnes interpellées lors « d’opérations de sécurisation ». La préfecture de police, qui ne précise ni le nombre de personnes contrôlées, ni les nationalités des « embastillés » explique tout de même que « ces opérations » se sont déroulées «  de 16h00 à 16h45 » dans le XIXe « sur les secteurs du parc de La Villette et de Stalingrad/bassin de La Villette ». Si on compte bien, cela fait donc 43 « suspects » en 45 minutes.

On ignore le nombre d’effectifs des services réquisitionnés pour cette belle opération coordonnée par la direction territoriale de la sécurité de proximité de Paris (DTSP 75) :
- compagnie de sécurisation et d’intervention « CSI 75 » ;
- brigade des réseaux ferrés « BRF » ;
- unité de coordination et de lutte contre l’immigration clandestine « UCLIT » ;
- service l’investigation transversale « SIT » ;
- et enfin le service de l’accueil et de l’investigation de proximité du 19e arrondissement « SAIP » pour assurer le suivi du traitement judiciaire.

On ignore également le nombre d’enfants arrêtés à cette heure de sortie d’écoles. On ignore enfin le nombre de personnes relâchées à l’issue de ce qu’il est juridiquement interdit d’appeler « une rafle ». Enfin, on ignore comment ont procédé les « forces de l’ordre » pour déterminer les personnes à contrôler autrement que par « un délit de faciès » quoiqu’en arrêtant tout le monde, le problème ne se pose pas…

En Essonne,
L’État déconne !

















L’État ne casque plus au bassinet du département francilien, c’est ce qui ressort  du rapport de la chambre régionale des comptes (CRC) sur « la gestion financière du département de l’Essonne » entre 2007 et 2010. L’ardoise s’élèverait à 284 M€ : ça fait beaucoup de sous, bien plus q’une cagnotte de l’Euro millions ! 

Alors, avec la décentralisation, l’État a transféré des « nouvelles compétences » à Évry, comme la gestion des routes nationales ou du RSA…
Mais pas les thunes ! Rien d’étonnant lorsque l’on sait le clivage politique qui oppose l’État aux Départements et aux Régions… De toutes façons, c’est toujours le citoyen qui casque au bassinet, que la ponction vienne de la capitale ou de la préfecture.
Alors évidemment, ça a couiné sec au Conseil général où, suivant un article du Parisien  du 27/09 signé Sébastien Morelli, on peut lire :
« L’opposition de droite a toujours contesté ces chiffres, assurant que l’Etat avait assumé son engagement de compenser à l’euro près. « Il y a un moment donné, il faut que vous le reconnaissiez, a lancé Carlos Da Silva, vice-président PS en charge des finances. Quand les agences de notation sont d’accord avec la CRC et les élus, je ne vois pas comment l’opposition départementale ne peut pas être d’accord. Ça me rappelle l’histoire de Gaston Lagaffe. Il entend à la radio qu’il faut faire attention, car une voiture roule à contresens sur l’autoroute. Et lui regarde et se dit : Non, ce sont toutes les voitures qui roulent à contresens! » Peine perdue. « Le gouvernement ne s’est pas désengagé par rapport aux collectivités locales, a persisté Marianne Duranton (UMP). Les compétences transférées ont été financées correctement, sauf pour l’allocation personnalisée d’autonomie, car Lionel Jospin avait refusé d’inscrire son financement dans la loi. » Mouais : pas terrible la répartie de la Dame… Notez que la somme incriminée représente tout de même la construction d’une vingtaine de collèges… Mais nous savons tous que l’éducation n’est pas une priorité pour l’UMP qui préfère l’instruction militaire en ces temps de guerres coloniales et « d’allégeance aux armes » !

On s’en fout…
















Manuel Valls, le « socialiste de droite » est avant dernier au premier tour des primaires du PS avec 5,7%. La veille du scrutin, il avait « tendu » sa main droite à Bayrou et sa main gauche à Mélanchon. Au soir de sa défaite il « apporte » son soutien à un Flamby flamboyant dans l’espoir d’obtenir un pet du gâteau…

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire