Une erreur est survenue dans ce gadget

mardi 10 mai 2011

Hou là : ça bouge pas mal sur le blog reniflourien ! Remarquez, il n’y a pas que sur la blogosphère que ça s’excite : faut voir la vie que l’on mène dans nos slips ! Que voulez-vous, c’est le printemps et il fait beau : alors travaillons tous et toutes notre libido !
Le Vrac de la semaine

























































Alors cette semaine, comme vous pouvez le cons-tâter, j’ai apporté quelques changements notables dans l’espace où vous fourrez votre nez ! Tout d’abord, j’ai revêtu un bonnet phrygien pour marquer ma désormais appartenance à la LDH. « Encore une nouvelle drogue du style GHB ! » dites-vous ? Et bien c’est pire : tous les détails sont dans la colonne de droite. J’ai d’ailleurs profité de l’occasion pour la remanier (cette colonne et non pas celle de ma culotte) et y ajouter une rubrique « Livre d’Or » sous la forme d’une bouteille de parfum, cela va de soit. Donc n’hésitez pas à y clavarder un petit mot : ça fait toujours plaisir…
Sinon, voici quelques infos d’importances relatives, suivant qu’elles vous intéressent ou que vous en ayez rien à battre :

On a du Bol !
C’est vrai qu’on à du bol, avec mon pote du même nom, c'est-à-dire « Bol » ! Il expose en effet une intéressante galerie de portraits bichromatiques au café-concert-expo (et bientôt coiffeur le dimanche matin) suavement nommé « Le Tom Pouce ».
Je me suis donc rendu sur place le jour du vernissage, accompagné de mon frère (expert en la matière) et de double-Mu, mon infirmière-garde-du-corps préférée. Aux dires du public présent, le punch était correct ; pour ma part, je n’ai rien à redire sur la qualité de la poignée de diabolos fraises que je me suis enquillé.
Moi j’aime bien ce qu’il fait le Bol : c’est frais, subversif, ça respire le punk et le camping… En trois mots : c’est très bien !
Cette seconde expo de l’artiste succède donc à celles des « Robots » qu’il avait mis en place en octobre dernier au même endroit. Intitulée « The Observer », elle dure jusqu’au 29 mai au Tom Pouce, 82 rue de la République à Étampes dans l’Essonne.
Renseignements :
Tél. : 01 69 92 94 44
Pour zieuter sa précédente expo sur « Les Robots » : http://artistebol.jimdo.com

Lui aussi a eu du bol !
Et encore, c’est pas gagné : après avoir été incarcéré dans le cadre des mesures sarkoziennes proprement dégueulasses, M. Yilmaz a finalement été libéré par le Juge de la Cour d’Appel et a pu retrouver sa famille à Grigny.
Défendu becs et ongles par le RESF, par la LDH et par d’autres collectifs essonniens et nationaux, il risque toujours d’être renvoyé a Pétaouchnok par le Préfton local sur simple décision administrative et ce, dans le cadre des lois illégales et liberticides mis en place par les édiles gouvernementales.
Alors demain il y a une manif de l’ensemble des collectifs devant la préfecture d’Evry programmée à 11 h avec remise de pétition afin qu’il puisse obtenir son permis de séjour. C’est une histoire administrative kafkaïenne qui a conduit ce brave homme à faire 3 semaines de taule et malheureusement, son cas n’est pas isolé.
Moi, je ne peut pas y aller pasque j’ai un déménagement de programmé. Cependant, j’ai signé la pétition disponible sur le site RESF et je l’ai accompagné d’un charmant courrier au Préfet en lui rappelant qu’il serait nauséabond de cracher sur les valeurs de l’Ordre National du Mérite qu’il arbore à sa boutonnière.
Alors si vous ne pouvez pas participer à ce rassemblement, prenez au moins 5 mn pour vous enquérir de cette histoire humaine et pour signer la pétition.

Un transsexuel à la maison !
Et ben en v’là une histoire : figurez vous que le chaton qu’on a récupéré n’est pas un chat mais une chatte ! Il aura fallu que la fille de double-Mu (ingénieure biologiste) observe ses couilles de plus près pour s’apercevoir que c’était en fait une vulve ! Je savais qu'elle était imbattable en souris de laboratoire mais alors là : elle nous a scotché ! La honte quoi, même si la gamine a désespérément tenté de nous réconforter en soulignant : « qu’il n’était pas facile de distinguer le sexe d’un chat lorsqu’il est petit… ».
Non mais franchement : ça change de sexe à 2 mois et si ça continu, ça fera la tapin à la majorité ! Alors moi je dis : pas de ça chez nous ! On va revendre illico la bestiole à un proxénète rural et on ira boire l’argent au bistrot pour se réconforter de cette odieuse tromperie sur la marchandise, non mais !

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire