Une erreur est survenue dans ce gadget

mercredi 14 décembre 2011

On rigole pas tous les jours... Hein !?

Cette semaine, je vous propose de découvrir Serven Cullis-Suzuki, une activiste écolo depuis sa plus tendre enfance. On ira également faire un tour à la Préfecture d’Évry mais pas aux heures d’ouvertures habituelles : on a préféré s’y pointer « aux aurores blêmissantes »… On passera en Arabie Saoudite où… Je vous laisse découvrir cette info incroyable et on finira à Étampes à côté de l’Hôtel Anne de Pisseleu… Allez hop : un peu de lecture et de visionnage en attendant les ouacances de Noël !

Qui connaît Serven Cullis-Suzuki ?
















Le sommet de Durban vient d’accoucher d’un courant d’air (pollué si je puis dire). Encore une fois, les représentants des Nations se sont réunis autour du prétexte climatique afin de faire bombance et de causer de tout… Sauf d’environnement, bien entendu : « Et toi ta femme comment va-t-elle ? M’en parle pas : elle me fait cocu ! Bah t’en a d’la chance : la mienne, elle me fait partout ! », sans rires. Souvenez-vous, la première conférence du genre s’était tenue à Rio il y a presque 20 ans, c’était en 1992…

Si tu vas à Rio…
















A l’époque, cette conf’ marque une véritable révolution « dans les esprits » et surtout « que » dans les esprits car elle inaugure une série de colloques internationaux d’envergures qui ont toujours abouti à des pets de lapins ! Alors d’un côté, il y a les « alarmistes » : « On est foutu si on ne fait rien ! » et de l’autre les « cyniques » : « Vous êtes foutus de toutes façons ! ». Entre les deux, on trouve plus de 6 milliards de crèves la faim qui s’en foutent : on ne réfléchit pas lorsque l’on a le ventre vide… Alors j’entends déjà couiner les « écolo-citadins » : « ça a au moins le mérite d’informer les gens ; avant on ne savait pas maintenant, tout le monde est au courant : il n’y a plus d’excuses ! ». Et bien mon con…

N’oublie pas de monter là haut !
C’est mal connaître la psychologie humaine. En effet, regarde en France : tout le monde sait que nos dirigeants volent des milliards, mentent comme ils respirent, fabriquent et vendent des armes qui tuent des enfants dans le monde entier, appauvrissent le continent africain pour piquer les richesses et je t’en passe et des meilleures… Donc tout le monde sait qu’on est dirigé par des pourris…Mais tout le monde revote à chaque fois pour les mêmes en se lamentant « On ne peut rien y faire… ». Certains sont même prêts à voter pour des nazis qui les déporterons plus tard pasqu’ils sont chômeurs et/ou rouquins… Faut être cons quand même non ? Et c’est quasiment partout la même connerie dans les pays occidentaux… Et ailleurs bien entendu ! Alors force est de constater que le « développement durable » et autres slogans du même acabit sont devenus au fil du temps des argumentaires marketing et commerciaux utilisés pour justifier des augmentations de prix sans réelles contreparties pour les « pays producteurs » dont les peuples continuent de crever dans une indifférence quasi-générale…

La vérité sort de la bouche des enfants !



Mais revenons à nos moutons ! Serven Cullis-Suzuki, c’est cette petite fille canadienne qui en 1992 avait réuni avec ses camarades de classe, des fonds pour assister au « Sommet de la Terre » à Rio de Janeiro. « Le dernier jour du sommet, alors qu'elle comptait plier bagage, on lui accorde un temps de parole à la conférence. Après son intervention, elle fut « ovationnée » par les participants à la suite de son discours lors d'une session plénière » peut-on lire sur sa bio en ligne. « Al Gore lui aurait également dit que son discours est le meilleur qu'il ait entendu à Rio ». Fille de l'écrivaine et ancienne professeure à l'université de Harvard, Tara Elizabeth Cullis et du généticien canadien David Suzuki, son discours était certes un tant soit peu « téléguidé ». N’empêche qu’il a produit un certain effet dans l’assistance qui… N’en a rien eu à foutre comme d’habitude…

20 ans plus tard…















Elle a grandi depuis la gamine ! Elle présente aujourd’hui des émissions de télé et tient cénacle un peu partout dans le monde. Pendant ses conférences, elle incite ses auditeurs à définir leurs valeurs, agir en pensant au futur de la planète et les invite à prendre leurs responsabilités sur le sujet. Manque de bol : « son » Ministre Canadien « de l’environnement », le « Très » joyeux con-servateur Peter Kent vient de lui cloquer une de ces mandales dont elle se souviendra en s’asseyant grassement sur le protocole de Kyoto à l’issue du Sommet de Durban. Il refuse donc de casquer au bassinet pasque le bled pollue plus « à cause des chars », comprenez « des bagnoles » suivant le Sinistre. A y regarder d’un peu plus près, la cause de sur-émission de carbone serait en fait due à l’extraction de pétrole des boues « bi-tue-mineuses » en Alberta qui nécessitent de cramer un baril de pétrole pour en obtenir une paire ! Et pis de toute façon, ce même gouvernement s’est opposé le 23 novembre dernier à la création d’un État palestinien lors d’un vote à l’ONU alors… Le gouvernement libéral canadien est à la politique internationale ce que Terrance et Philip sont à South Park !

Pour en savoir +

Un film : « Severn, la voix de nos enfants » :

Une interview de Serven en ligne :

Un site Fesse de Bouc :

Un vidéo clip du DJ Laurent Wolf :

Terrance et Philip de South Park :



Sale temps à la Préfecture d’Évry !

cliché de copain Jean-Claude.















« Ça ne s’arrange pas. L’an dernier, la préfecture d’Evry se classait avant avant-dernière du classement de l’efficacité des préfectures en France. Cette année, elle parvient encore à régresser d’une place, terminant 100e sur 101. Seul le Rhône fait pire. Ce palmarès est issu du rapport du député breton Marc Le Fur (UMP). » explique Sébastien Morelli dans le Parisien électronique du 14 novembre dernier. Que faut-il entendre par « efficacité » ? Et bien principalement les délais de délivrance de documents et la qualité de l’accueil. Alors, en plus d’une présence policière destinée à calmer les ardeurs des administrés mécontents (et il y en a un paquet), le nouveau Préfton, Michel Fuzeau, n’a rien trouvé de mieux pour régler les problèmes que d’y adjoindre un service d’ordre supplémentaire composé de vigiles privés ! Il est vrai qu’il était précédemment « Conseiller pour les affaires intérieures au cabinet du Premier ministre » : ça laisse rêveur…

Un parcours kafkaïen organisé !
cliché de copain Jean-Claude.















« En 2010, les services de la préfecture et des sous-préfectures de l’Essonne ont été réorganisés à la suite de la révision générale des politiques publiques », se défend-on à la préfecture auprès du Parigot. « Cette réorganisation a aussi bien concerné les missions que l’implantation physique des services, et elle a engendré des stocks et des délais auxquels les agents se sont attaqués au cours du premier semestre 2011. » Et depuis septembre, assure la préfecture, « les choses se sont améliorées » : menteurs !
Je dis « menteurs » parce que ma petite personne, accompagné de mon pote Bol ainsi que par plus de 200 militants, ont a été vérifier les propos du « Dir-Chiottes » du Préfton (trop hautain pour daigner s’adresser au « populo ») et on a tous constaté le contraire ! Notamment pour l’accueil des étrangers mais aussi pour celui des citoyens français dont on a vu quelques-uns ressortir du bâtiment particulièrement en pétards ! Alors il parait que c’est plus rapide maintenant pour obtenir un permis de conduire : ça fait une belle jambe aux piétons !

Avant l’heure : c’est déjà trop tard
cliché de copain Jean-Claude.















Avec mon pote Bol, on se pointe donc « à la bourre » vers 7 plombes du mat rejoindre près de 200 étrangers qui font la queue depuis la veille et autant de militants associatifs, syndicaux et politiques qui « stationnent » devant l’entrée de la pref. Ces derniers ont installé devant la porte close un « arc » qui n’est pas de triomphe et qui mentionne : « Pour un État respectueux des Droits et de la dignité des personnes ». Devant la banderole du RESF et les oriflammes de tous poils, des tables de camping ont été installées et regorgent de victuailles diverses, du thé, du café… Apportées par les militants, histoire de réchauffer celles et ceusses qui ont passé la nuit à faire la queue afin de récupérer un papelard, pour compléter un dossier…Et/ou de se faire envoyer paître ailleurs ! Après une rapide mais néanmoins courte présentation auprès de mes copines de la LDH, on nous charge d’aller récupérer des témoignages auprès des gens de la file…

On est mieux accueilli en taule !
cliché de copain Jean-Claude.
Enfin faut peut-être pas exagérer mais on en est pas loin. En effet, le prefton à mis en place une poignée de cerbères pour accueillir et malmener quiconque oserait faire valoir ses droits ! C’est ce qu’il ressort des trois témoignages que nous avons capté dans la file « indo-préfectorale », relayés par d’autres personnes autour de nous : « Ils m’ont dit que si j’étais pas contente, j’avais qu’a retourner chez moi » s’indigne une réfugiée d’Haïti ! Un vieux marocain, venu chercher un dossier pour sa nièce renchérit : « Cela fait 50 ans que je vis en France et j’ai jamais vu ça : on nous traite comme des chiens, on nous laisse dans le froid et lorsque l’on arrive aux guichets, on se moque de nous ! » Et des témoignages comme celui-ci, il y en a pléthore. « C’est à croire qu’ils ont choisi les plus cons et les plus racistes pour s’occuper de nos dossiers ! » explique un jeune étudiant en médecine originaire du Mali, il précise : « J’espère qu’ils se font soigner dans des cliniques privée très chère parce que bientôt, lorsque Guéant aura viré tous les médecins étrangers, il ne restera pas beaucoup de toubibs et de spécialistes dans les hôpitaux de l’assistance publique ! » Et il a raison !

Ambiance chaleureuse
cliché de copain Jean-Claude.















Malgré le froid, l’ambiance était tout de même chaleureuse. Un orchestre de Rroms était là pour donner le tempo : courageux les mecs, il y en a un qui jouait malgré une fracture du poignet ! « Ces mecs là sont endurcis, ils vivent dans des conditions épouvantables » remarque mon pote Bol, grand amateur de musique balkanique. Tout en écoutant le son du « violon-trompette » autrement dit du strohviol, du nom de l'inventeur Augustus Strohl (1828-1914), les gens rentraient peu à peu faire la queue mais à l’intérieur de l’enceinte de la pref cette fois-ci. Curieusement, aux « miliciens privés » chargés habituellement de distribuer des beignes aux récalcitrants s’étaient substitués ce jour là des policiers tous ce qu’il y a de plus officiel et bien respectueux des droits en vigueur : curieux non ? 
cliché de copain Jean-Claude.
Il est vrai que Canal +, Al Jazeera, Libération et d’autres médias locaux avaient dépêché des équipes pour rendre compte de la situation… Ma copine Michèle a d’ailleurs eu du succès auprès d’eux en continuant de distribuer thé et café a travers les grilles : les médias sont sensibles aux symboles…

Et après ?
cliché de copain Jean-Claude.















A l’issue de la manif, nous sommes restés une poignée plantée devant la préfecture, à distribuer des tracts aux usagers surpris mais néanmoins solidaires de notre action. C’est incroyable le changement d’ambiance en quelques heures et bien des citoyens ignorent vers 10 h du mat ce qu’il se passe quotidiennement la nuit devant l’édifice public : pas vu pas pris ? En attendant la délégation des représentants reçue par le Secrétaire Général de la préfecture, on papote avec les usagers… Parfois, un citoyen sort de l’enceinte en manifestant de sa mauvaise humeur : tracasserie organisée, cela n’arrive pas qu’aux autres hein !? Enfin, au bout de deux plombes, nos « représentants » réapparaissent, la mine renfrognée : « Je lui ai promis d’aligner 20 députés à poil devant la file d’attente » s’emporte l’un d’eux ! Ma copine Yvette ne dit rien mais on suppute que le fonctionnaire leur a servi l’habituel discours : « Tout va très bien, ce que vous dites n’existe pas, la préfecture fait tout son possible, on ne comprend pas… » C’est le genre de mec à hurler à la noyade en plein incendie ou l’inverse si vous préférez… On a donc rejoint tous et toutes nos bagnoles agrémentées d’une prune de 17 euros en guise d’au revoir préfectoral !

Un extrait du Journal de Télessonne


Extrait du journal télévisé de la chaîne Télessonne du 8 décembre 2011 présenté par Patrice Arditi, sujet réalisé par Christophe Garnier.

Ecoutez bien la réponse du Secrétaire général : il amalgame l’ensemble des populations reçues en prenant soin de mélanger l’accueil des étrangers avec les statistiques générales : mensonge par amalgame donc car les services dédiés n’acceptent que quelques dizaines de dossiers d’où une queue interminable… Sauf changement de dernière minute !
A décharge pour les services préfectoraux : des documents administratifs spécifiques sont désormais en ligne : c’est mieux que le « rien » qui existait auparavant… Alors testez le pour vous amuser, vous allez voir c’est fastoche comme tout ! http://www.essonne.gouv.fr/sejour-etrangers/index.html

Pour en savoir +

L’article de Sébastien Morelli dans le Parisien :

Un article « général » de Marie Piquemale dans Libé :

Et un autre de la même journaliste concernant Évry ici :

La page RESF dédiée avec pétition :



C’est par où Salem ?
En Arabie Saoudite pardi !















Quand j’ai appris la news sur Rue 89, j’ai tout de suite pensé à la célèbre scène de la sorcière dans « Sacré Graal » des Monty Python ! Figurez-vous que ces abrutis de la « Police religieuse » saoudienne ont embastillé une « sorcière » qui a été condamnée à mort et décapitée le 11 de ce mois ! Non, vous ne rêvez pas, je dis bien « condamnée à mort et décapitée » ! Alors je profite de ce fait incroyable pour vous remémorer les propos de Michel Collon qu’il tenait au début de la Guerre de Libye à propos « des bons arabes et des mauvais arabes » vu de l’occident :


L’article sur Rue89 :



Rendez vous ce samedi 17 décembre !






















Pour la dernière manif silencieuse étampoise contre l’ignoble incarcération des étrangers dans les « Centres de Rétentions Administratives » et notamment celui de Palaiseau.
Entre 11 h et midi, nous serons donc réunis « en silence » autour d’une flamme d’espérance et auront une pensée émue pour toutes ces familles détruites par l’innommable politique raciste de notre gouvernement en passe de n’être plus « représentatif » !
A l’issue de ce dernier « Cercle de Silence » de l’année, nous partagerons café et amuse-gueules que nous aurons eu le soin d’apporter :-)
Comme toujours, l’action pacifique se déroulera sur la Place des Droits de l’Homme à côté de l’hôtel Anne de Pisseleu à proximité du Marché d’Étampes.

4 commentaires:

  1. Salut le Renifleur :)

    Au train où vont les choses : on est même pas sûr d'avoir à cracher dans les urnes au printemps prochain !

    Moi, je prépare mes flingues et ma cabane dans le maquis comme l'on fait mes grands parents...

    En corse, on à l'habitude !

    Ca craint de plus en plus et j'ai peur que tu ne prêche dans le désert l'ami : quand c'est cuit, c'est cuit et on y va tout droit !

    Planquez vos gosses parceque ça va péter et pas dans le bon sens !

    Amitiées Corses.

    RépondreSupprimer
  2. Va te faire enculer connard d'écolo qui défend les bougnouls

    On saura te faire la peau lorsque Marine sera là !!!!!!

    connard

    RépondreSupprimer
  3. Salut le Corse : ne désespère pas :-)

    Salut le Troll : ton commentaire "amoureux" renchérit mes convictions :-)

    RépondreSupprimer
  4. Je signale pour les amateurs un article sur le blog de "l'odieux Connard"un article sur la crise

    http://odieuxconnard.wordpress.com/2011/12/14/comprendre-la-crise-en-2011-avec-megazord/

    Sinon,dans le genre accueil ignoble,la Préfecture de Lille se débrouille pas mal non plus:je suis entré par erreur il y a quelques années dans la file des demandeurs d'asile au lieu d'aller passer une visite médicale pour récupérer mon permis(file d'à côté):attente sous la flotte,signalétique absconse personne pour renseigner et bien entendu,arrivé au bout de la file,personne capable de parler une langue étrangère,même l'Anglais!

    RépondreSupprimer