Une erreur est survenue dans ce gadget

jeudi 8 mars 2012

A la bourre...

« Alors le Renifleur : t’es enrhumé ou quoi ? Cela fait un bail qu’on n’a pas respiré une de tes fragrances subversives » m’a dit avant hier matin l’un de mes potes. Bah oui je l’avoue : j’ai un peu délaissé ce blog odorant depuis que je suis en « reconversion professionnelle » et c’est pas une blague ! Pour résumer, je redeviens « aide comptable » par la petite porte et bénéficie du soutien d’une assoc de réinsertion avec un coach qui me fait faire des devoirs… A l’heure actuelle, je cherche une boite avec un service comptable susceptible de m’accueillir en immersion une quinzaine de jours, histoire de valider une évaluation professionnelle… Alors si vous avez des tuyaux : contactez moi ;-) En attendant, voici quelques brèvouilles opportunes et un tantinet toxiques…

Les Indignés sous l’œil de Gatlif

Cliché Jacky Corbel/Front de Gauche
La première fois que j’ai entendu parler du « réalisateur qui dit non » c’était au Tom Pouce du temps de Juju. Dans ce bistrot à l’ambiance musicale « romano désuète ». Sésen, le gratteux du coin,  sirotait son caoua en se plaignant du fond sonore distillé dans le rade. En effet, Il a « horreur des chœurs de fillettes des Balkans » diffusés à l’instant. Bien évidemment, la taulière a monté ostensiblement le son, histoire que tout le monde apprécie les couinements des jouvencelles bulgares. Et pis Sésen s’est mit à évoquer Gadjo Dilo et son curieux réalisateur mi-kabyle mi-gitan : Tony Gatlif…

Cliché Jacky Corbel/Front de Gauche















Des années plus tard, plus précisément en septembre dernier, j’ai croisé Tony, accompagné d’une « équipe technique », qui filmais une manif de Roms à Évry à laquelle je participais. L’opération avait pour objectif de défendre Serge Guichard, Président de l’Association de solidarité en Essonne avec les familles Roumaines et Roms. Ce dernier était convoqué au Tribunal pour avoir osé, avec des dizaines de bénévoles, nettoyer et débarrasser des ordures d’un camp de Roms… Parce qu’il faut le savoir : les Roms, contrairement aux idées reçues, ne vivent pas par complaisance au milieu des détritus mais parce que les autorités publiques leurs interdisent de s’en débarrasser sous peine de lourdes amendes ! Alors après, c’est facile de les pointer du doigt en couinant qu’ils sont crades hein ?



















Alors aujourd’hui, Tony Gatlif présente « Indignados », une libre adaptation de l'opus de Stéphane Hessel « Indignez-vous ! ». Aurélie Champagne explique sur Rue 89 : « Gatlif à suivit les manifestations d'« Indignés » en Europe : Espagne, France, Grèce... Le film est porté par l'énergie des manifestants et l'euphorie des révolutions arabes. Les « Indignés » européens sont vus à travers les yeux d'une jeune Africaine clandestine, en quête d'un Eldorado dans une Europe qui se fissure » Le tournage n’a pas été de tout repos comme en témoigne l’auteur de Latcho Drom dans cette belle interview et de conclure « Maintenant, je m'engage, je ne me tais pas. Je l'ouvre », tout en précisant qu’il n’est pas « un représentant des Indignés : Je suis un témoin ».

Le site de Tony Gatlif :

Les Films du Losange :

Une interview multimedia enrichissante :


Record Présidentiel :
10 mensonges par mois sur 5 ans !

Dessin de Na!





















A la suite de la sémillante prestation télévisée d’avant hier soir sur France2 de notre Président Présidentiable de la Présidence, de nombreux internautes se sont offusqués des mensonges éhontés de celui « qui n’a pas changé » comme le chantait Julio Iglesias en son temps…

Par « devoir de mémoire » sans doute, Samuel Duhamel, journaliste de Rue 89 a eu la bonne idée de développer une petite application à inscrire sur ses blogs…
Alors la voici ! Vous copierez le code source inscrit après et pis vous n’oublierez pas de vous rendre sur la page originelle afin de lire (avec délectation) un bon nombre de mensonges supplémentaires relevés dans les  témoignages des internautes de La Rue !



L’article original sur Rue89 :

« Je n’ai pas changé » par Julio Iglesias :



Il nous fera ch… jusqu’au bout !

Cliché CSP59
















Dans la série des infos pas drôles, je viens de recevoir le texte que je vous transmet  dans son intégralité : Hallucinant !

LA CODRESE NE REGULARISE PAS,
EMMAÜS DOIT DIRE LA VERITE AUX SANS PAPIERS !

Cliché CSP59



















L’Abbé Pierre doit se retourner dans sa tombe, lui qui avait appelé le peuple à s’indigner contre les souffrances subies lors de l’hiver 1954 en voyant l’œuvre de son engagement contre la misère, Emmaüs Nord -Pas-de-Calais, faire expulser manu militari les sans papiers dont deux ont été hospitalisés, notamment une femme enceinte.
Emmaüs Nord-Pas-de-Calais est une des associations financées par l’Etat qui siègent à la Codrese (commission de réexamen de la situation des étrangers) avec la Préfecture du nord. Celle-ci a été mise en place en 2007 après la présidentielle par le préfet Canepa, ex-directeur adjoint du cabinet de M. Sarkozy quand il était ministre de l’intérieur en de 2002 pour se débarrasser de l’accord DELARUE et chasser le CSP59 des rencontres mensuelles.

Cliché CSP59

















La Codrese se révèle être un véritable instrument de non régularisation qui exécute sur le plan local la politique chiffrée de chasse à l’étranger. La Codrese a imposé aux associations cooptées une disposition interdisant de présenter plus de deux fois un même dossier sans tenir compte d’un changement de situation. Emmaüs comme d’autres associations n’osent pas dénoncer cet arbitraire préfectoral et cachent ce diktat préfectoral aux sans papiers.
Dans ces circonstances que peuvent valoir les slogans affichés sur le fronton du local d’Emmaüs qui déclament : "La misère ne se gère pas, elle se combat!", "la force du partage !" ?
Voilà pourquoi les sans papiers sont allés poser les problèmes suivants en occupant les locaux d’Emmaüs afin de : Faire un bilan public de la Codrese de 2007 à aujourd’hui ; Reconnaître et demander à la préfecture de faire que le CSP59, mouvement auto-organisé des sans papiers est représentatif et incontournable ; Demander enfin que la discrimination préfectorale vis-à-vis du CSP59 cesse.

Les actions de soutiens prévues :

Manifestation 16éme anniversaire de Saint-Ambroise
samedi 17 mars à 14h place Martin Luther King à Lille

Manifestation tous les mercredis à 18h
à la place de la République/parvis des droits de l’homme à Lille

Pour en savoir + :
Comité des Sans Papiers 59 (CSP59)
42 rue Bernos 59000 Lille
tel : 06 80 57 50 61

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire