Une erreur est survenue dans ce gadget

mardi 28 août 2012

Boules à Neige : la moisson de l'été 2012 !

Ça fait un bout de temps que je n’ai rien écrit sur ce blog… En fait, je n’ai rien pondu depuis le résultat des dernières érections présidentielles. Pourquoi ? Bah pasque j’attendais de voir comment les Roses allaient se dépatouiller en succédant à l’énervé bondissant… Ben force est de constater qu’à peine 100 jours après sont investiture, le nouveau gouvernement plonge de nouveau tête baissée dans les travers inhérents au pouvoir : langue de bois, battage médiatique accompagné de son lot de mauvaise foi… En on reparlera plus tard notamment de la Valls des Roms… En attendant et pour détendre l’atmosphère voici donc en exclusivité mondiale du monde ma récolte de boules à neige "été 2012" ! Du grand bonheur comme vous allez pouvoir le constater…
 


Le sempiternel canard…














Très élégant avec sa tronche de cake dans son ramage jaune cocu, vous noterez la présence de scories en suspension : certainement due à la décomposition du plastoc dont est faite la bestiole ou plus prosaïquement de la flotte polluée utilisée pour remplir le contenant... Face à tant de beauté, je ne dirai qu'un double mot : couin-couin !












Londres avant les JO…














Merci Marie-Marie pour m'avoir rapporté de chez la perfide Albion cet objet rare et de qualité britannique. La forme ovoïde est spécialement étudiée pour l'arrière train du contribuable de Sa Majesté qui doit maintenant casquer les quelques 20 milliards d'Euros qu'on coûté leur petite Java olympique... Restons cependant positifs : si cela coûte d'un côté, cela rapporte de l'autre mais pas dans les mêmes poches...












Hommage à Jacques Tati…














Merci à Double-Gui pour m'avoir dégotté cette antiquité (avec fêle d'origine) et sans eau ! Observez à droite du décor : on distingue un monsieur chapeauté tenant une caméra ! Il s'agit du (très) regretté Jacques Tati car, comme chacun le sait (ou devrait le savoir), le réalisateur a tourné "Les Vacances de Monsieur Hulot" à Saint Marc sur Mer...


La grenouille pétarogène !














Heu... je ne sais plus qui m'a rapporté ce triptyque fumeux... Ah si : c’est le Fab & Violetta et ça provient d’un bled espinguoin qui s’appelle Zahara ! Quoiqu'il en soit, dans la série "fumez-en tous", voici donc le batracien canabistrique qui plaira, j'en suis sûr, à tous les écolos du Marais Poitevin et d'ailleurs... Reste à savoir si les cuisses de grenouilles cuisinées façon tarpé ont plus de goût que les autres...














Enculé de Titi !














Dans la série "Les belles escroqueries de l'oncle Warner", voici un exemplaire de la fabuleuse collection des "Titi à travers le monde" en boule à neige vendue à l'époque par les éditions Atlas sur abonnement avec comme argumentaire de vente : "Apprenez de façon ludique à vos chiares la géographie"... Avec à l'arrivée une note de 1000 euros pour les naves qui ont signés et ont eu la collection complète ! La preuve : scrutez toutes les petites annonces où l'on voit les naves tenter de refourguer les volatiles sclérosés... Encore mieux : un témoignage ici !


Deuche Wouacancières !














Vla t-y pas qu'jétais attablé sur la terrasse du bar-tabac de François à Fécamp lorsque mon regard aiguisé est irrémédiablement attiré dans sa vitrine par deux nouvelles boules à neige qui n'était pas là la veille ! Je me précipite immédiatement au comptoir, lui achète la paire derechef et tente de lui soutirer un éventuel stock de cette merveille sans succès : c'était les deux dernières...


Santorin avant l'éruption...














Merci à Quantoche et à Marie-Marie de m'avoir rapporté de l'Ile de Santorin cette époustouflante représentation de la culture grecquo-crêtoise ! J'en profite pour dire à tous les grecs et à toutes les grecques de résister et de ne pas se faire enfumer par les banksters qui ont déclenché un nouveau cataclysme dans la région : courage !















Santorin après le cataclysme !














Bon : on était pas nés lorsque les trois quarts de l'île ont disparu dans l'explosion de ce célèbre volcan méditerranéen et heureusement pasque faut voir les conséquences de cette « catastrophe naturelle » comme ont dit aujourd'hui ! Ça a tellement pété fort que les ondes sismiques ont traversées le temps et l'espace pour briser la sphère protectrice de ce magnifique objet ramené avec peine par Quantoche et Marie-Marie dans leur avion à pédales !














De Fécamp et d’ailleurs…














Bon à première vue, l’objet semble typique : un phare avec des mouettes, des bateaux… Sauf que le mot « Fécamp » est écrit au marqueur à CD et qu’en fait, on retrouve cette boule ovoïde dans toutes les stations balnéaires, du Cap Nord jusqu’au Cap de Bonne-Espérance : les enfoirés… Il suffit de rajouter le nom du bled sur le socle et le tour est joué !


Du Cap Nord justement !














Celle-ci par contre, provient réellement du pays des pingouins et m’a été rapporté par ma frangine du Cap Nord ! Admirez la reproduction du globe qui orne la falaise à pic de cet endroit mythique ! Il n’y a pas à dire : c’est la grande classe. Faut voir la tronche de mes potes lorsque je leur montre la merveille : ils en pâlissent tous de jalousie quoique la plupart s’en foutent…

une photo de ma sœur...













Le dauphin à la con














Dans la série du kitsch très moche, voici l’incontournable « Dauphin souvenir de… » qui a fait le bonheur de toute une génération de mémères en robe de chambre à fleurs et à bigoudis ! Cette fois-ci, le Delphinus Plastocus a jeté son dévolu sur le Mont Saint Michel : exit la mère Poullard ; aux chiottes la basilique… Ils sont tous écrasés par la beauté saisissante de ce poiscaille peint avec les pieds par des cohortes d’enfants chinois... Mao revient : ils sont devenus fous !


D’Honfleur et d’ailleurs…














Tout comme son homologue ovoïde à tête de phare, cet objet que m’a rapporté Marie-Marie appartient à cette « nouvelle race » de boules à neige impersonnelles qui envahissent peu à peu les échoppes touristiques des côtes de France et de Navarre ! Là, les autochtones ne se sont même pas cassé le cul à estampiller du nom de leur bled l’objet sacré : il a fallu que ce soit Marie-Marie elle-même qui prenne un marqueur afin d’annoter discrètement sous le socle la date d’achat et la provenance du marin bedonnant !












Goodbye Toulouse !














Du classique, du sérieux enfin quoi : de l’authentique ! Voici donc le fer de lance de la communication touristique de la Ville Rose ! Y’a rien à redire, tout est là : le dessin débile ou se côtoient le Capitole, l’Airbus, la violette et la dinde de service en tenue d’apparat ! C’est tellement moche qu’on s’y croirait ! Notez le socle de couleur mauve avec le sticker blanc du plus bel effet : irrésistible !


C’est quoi ce truc là ?














C’est la question qu’on est en droit de se poser lorsqu’on zieute attentivement l’objet. Est-ce un bébé ? Un ou une Hindoue ? Un ange ? Et pourquoi le personnage représenté a-t-il un point noir sur le front et un gros cul ? Autant de questions existentielles qui hantent mon esprit jours après jour set auxquelles je suis incapable de répondre… Aucune marque si ce n’est l’habituelle mention « made in china » pour me guider dans mes recherches… Ah si, l’objet porte la curieuse inscription suivante : « this not a toys for christmas decoration use only »…













Le syndrome de Gilles de la Touraine !














Ah la Touraine : quelle belle région (et c’est vrai) ! Admirez ce jeune couple de vendangeurs en plein effort : elle vide son panier de raisins dans la hotte de son courageux compagnon ! C’est-y pas beau ça ? Après une journée d’efforts, ils se ramasseront une musette bien méritée puis copulerons dans les chais avant de s’endormir épuisés… Résultat : un marmot fini à la vinasse qui 20 ans plus tard dessinera des intérieurs de boules à neige destinés aux touristes avinés en quête de souvenirs mal dessinés de cette pourtant très belle région…


Ridicule !














Je ne trouve pas d’autre épithète pour déterminer ce bouzin invraisemblable qui orne les vitrines du bled concerné ! C’est vraiment nul : l’oiseau vu de près ressemble plus à une truite qu’a un aigle ; c’est mal écrit, mal assemblé et en plus ça fuit… Pour résumer c’est vraiment de la merde. Et dire que je me suis fendu de 20 centimes pour acquérir cet étron touristique sur un vide grenier de pauvres : à se demander qui est le plus con : le fabricateur ou ma pomme ?


Dictator’s project one !














Pour conclure cette moisson d’été, voici un premier essai de boule à neige subversive et provocatrice. Le but du jeu est de concevoir des objets suscitant la réaction-contre-réaction et d’interpeller le schirosphérophile qui sommeille en vous ! Les autres créations seront toutes aussi bêtes, méchantes et incongrue que ce premier jet… De quoi s’occuper cet hiver donc…
Voilà, c’est tout pour cette fois-ci : rendez-vous je ne sais pas quand pour parler de je ne sais pas quoi ! 


4 commentaires:

  1. Coucou toi,
    Que dire sur tes boules à neige ? et bien je trouve qu'elles correspondent bien à "ton personnage" Quant à interpeller le schirosphérophile qui sommeille en moi, il y a encore du chemin à faire ... Quoiqu'il en soit dans la vie nous avons besoin d'avoir des passions, tu en as tout plein et c'est génial.
    Gros bisous à toi de la Fanfan de D.....

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Cool double-fan !

      Merci pour ces compliments :-)

      Tiens : il se pourrait bien qu'on déboule dans ta région courant septembre pour prospecter...

      @bientôt donc :-)

      Supprimer
  2. bonjour,
    Voici un bon début pour ouvrir un musée des horreurs!
    Sinon,les deux dernières boules pourraient servir de test pour savoir si une personne âgée est atteinte de la maladie d’Alzheimer ou pour se venger d'une tante acariâtre amatrice d'objets de mauvais gout !

    RépondreSupprimer
  3. Hum...
    Laisse moi le temps de répondre à ta remarque pertinente...

    RépondreSupprimer